Quels sont les buts de l’association?

L’association Bonaparte a notamment pour objectifs de promouvoir les échanges culturels et économiques entre le Liechtenstein et les pays francophones au travers d’échanges et de manifestations variées.

Maximilien Marxer (Président), Françoise Bloechlinger et Margarita Seger.

Pourquoi une association francophone au Liechtenstein?

Mais tout d’abord, qu’est ce que la francophonie ?

Le terme francophonie est apparu pour la première fois vers 1880, lorsqu’un géographe français, Onesime Reclus, l’utilise pour désigner l’ensemble des personnes et des pays parlant le français.

Le dernier rapport en date de l’Observatoire de la langue française, publié en 2014, estime leur nombre à 274 millions de locuteurs répartis sur les cinq continents.

Si le français est moins parlé que le chinois ou le hindi, il est, avec l’anglais, la seule langue présente sur tous les continents.

Dès les premières décennies du XXe siècle, des francophones prennent conscience de l’existence d’un espace linguistique partagé, propice aux échanges et à l’enrichissement mutuel. Ils se sont constitués depuis en une multitude d’associations et regroupements dans le but de faire vivre la francophonie au jour le jour.

Parmi ces organisations, on peut citer les associations professionnelles, les regroupements d’écrivains, les réseaux de libraires, d’universitaires, de journalistes, d’avocats, d’ONG, de professeurs de français ou d’amateurs et de protecteurs de la culture française.

Cependant, vous pouvez ne pas être francophone, ne pas parler ni comprendre un mot de français et être francophile… c’est à dire, un ami de la culture française et du savoir vivre à la française. Dans ce cas, l’association Bonaparte est faite pour vous !